Salvatore ADAMO

Album Live

Olympia '69

*© "Tonight Music"




1
 

 

   
   

Le Néon
Salvatore Adamo
(
previous registration: Album Studio, J'ai Tant De Reves Dans Mes Bagages - 01/'68 France Edition)
 

 



2
 

 

   

Au Pied d'Un Arbre Mort
Salvatore Adamo

Au pied d'un arbre mort j'ai plaqué mes "je t'aime"
Qui ne me servent plus
Les arrachant de mon corps comme des morceaux de moi-même
Comme des amis perdus

J'en avais plein les poches j'en donnais même au chien
J'en semais par les rues
Mais faut plus que je m'accroche à mes espoirs de rien
Puisque elle ne m'aimes plus

Voilà que le vent du nord vient balayer la Seine
Où s'achève la rengaine d'un amour de quatre sous
Mais au pied de l'arbre mort j'ai même plaqué ma peine
J'ai même plaqué ma haine puisque tu t'en fous

Au pied d'un arbre j'ai plaqué mes serments
Et tous mes rêves fous
J'ai plaquée mes trésors j'ai plaquée mes vingt ans
Et les souvenirs de nous

Car même ton souvenir
Est une page noir puisque tu me mentais
Il me faudra vieillir
Inventer une histoire comme si je renaissais

Et vive le vent du Nord puisque rien ne l'emporte
Des chimères qui m'escortent dans l'enfer des jours
Mais au pied de l'arbre mort puisque rien ne l'importe
Pleures les feuilles mortes la fin d'un amour

Voilà que le vent du Nord vient balayer la Seine
Où s'achève la rengaine d'un amour de quatre sous
Mais au pied de l'arbre mort j'ai même plaqué ma peine
J'ai même plaquée ma haine puisque tu t'en fous.
 

 



3
 

 

Le Ruisseau De Mon Enfance
Salvatore Adamo
(
previous registration: 45 tour, 7 - 05/'68 France Edition)
 

 



4
 

 

   

Tu Ne Le Sauras Pas
even in:  de.
Salvatore Adamo

Petite fille, petite fille
Dis-moi donc
Qui est cette jolie aux cheveux blonds
Mon petit ange
Si tu me dis son nom
Je te donne en échange
Des tas de bonbons

Non non non non non
Tu ne le sauras pas
Mon garçon
T'es bien chiche
Tes bonbons je m'en fiche
Si tu veux ta merveille
Faut parler oseille

Mon enfant mon enfant
A quoi bon
Se dire des mots méchants
Pour un nom

J'oubliais qu'à ton âge
On n'aime plus les bonbons
Je te donne une image
Montre-moi sa maison

Non non non non non
Tu ne le sauras pas
Mon garçon
T'es candide
Ou t'as la tête vide
Tu ne veux pas par hasard
Je te fasse un mot de ma part

Petite fille petite fille
Pourquoi pas
Tu serais bien gentille
Tiens voilà
Tiens voilà une plume
Tiens voilà du papier
Tu permets que je fume
En attendant le billet
Le dicton de la fable
Avait raison cent fois
On a besoin en diable
D'un plus petit que soi

Non non non non non
Dis donc ça ne va pas
Mon garçon
T'est qu'une cloche
Et en plus
T'es bien moche
Moi je sais en tout cas
Je te veux pas pour papa
Tu peux courir longtemps
T'auras pas ma maman.
 

 



5
 

 

   
Valse d'Eté
Salvatore Adamo
(
previous registration: 45 tour, 7, EP - 08/'68 France Edition)

 

 



6
 

 

   

Les Gratte-Ciel
even in:  de.
Salvatore Adamo

C'est la plus sombre histoire
Depuis Caïn
Gravée dans mémoire
D'américains

Un jour deux gratte-ciel
Ne sachant pas que faire
Un jour deux gratte-ciel
Ont joué à la guerre

Ils ont joué si bien
Qu'ils oublièrent de rire
Ils ont joué si bien
Qu'on aurait bien pu dire

Qu'il ne leur manquait plus
Que l'un d'eux soit noir de peau
Le jaune étant exclu
C'eut été bien trop beau

Qu'il ne leur manquait plus
Que ce détail infime
Pour qu'entre les deux têtus
Se creusât un abîme

Il y eu la mort
Il y eu la gloire
Il y eu le plus fort
Il y eu la victoire

Il y eu le moment
Suprême et démentiel
Il y eu le moment
Où l'on défi le ciel

Le nez au firmament
Les gratte-ciel exultent
Et le ciel patiemment
Ignore les insultes

Mais vient l'heure où dans le ciel
La vérité se dévoile
Et vient noyer les gratte-ciel
Sous une pluie d'étoiles

Alors les gratte-ciel
Se sont faits tout petits
Alors les gratte-ciel
Ont sorti leur whisky

Et ils ont tant bu
Qu'ils ont tout oublié
Et ils ont tant bu
Qu'ils se sont écroulés

Les gratte-ciel
Grattent le sol
Ça sent le miel
Ça sent l'alcool

Les gratte-ciel
Crachent leur sang
Crachent leur fiel
Crachent leur dents

Crachent leur or
Et leur argent
Le sang des morts
Et des vivants

Les gratte-ciel
Crachent leur corps
Les gratte-ciel
Sont ivres morts

Alors ils sont vu
La couleur de la gloire
Alors ils ont su
Le secret des victoires

Alors ils ont vu
Le soleil du néant
Alors ils ont vu
Comme un grand trou béant

Et ils se sont pendus.
 

 



7
 

 

   
Dans Ton Sommeil
even in:  de. es. it.
Salvatore Adamo

Dans ton sommeil
Tu souriais, ravie
Et tu voguais
Au fil d'un long poème
Dans ton sommeil
Parfois, je t'ai suivi
Où tu vivais
Au coeur de la nuit même

Et je devins marin
Lorsque tes cils de moire
S'ouvrirent comme des algues
Sur une mer opale
Et je fus grand sorcier
Lorsque d'un mot d'amour
J'allumai un soleil
Au ciel de la tendresse

Je fus le troubadour
Amoureux de la lyre
Qu'une nymphe a perdu
Au bout d'une légende

Oui, je fus musicien
Lorsque tu m'emmenas
Au clair des grands orgues
Sur des ailes d'oiseau
Car tu étais musique
Et j'étais magicien
Lorsque sur chaque note
Éclosait un "je t'aime"

Je fus ton Arlequin
Lorsque ivre de ton rêve
Je vis danser mon âme
Sur un rayon de lune
Et je fus ton enfant
Lorsque tu me berças
Sur l'onde caressante
D'une source d'étoiles

Dans ton sommeil,
Tes yeux s'entrouvrent et rient
Toujours pareil, se poursuit le poème
Car ton réveil
Vient réchauffer ma vie
C'est mon soleil
Quand tu me dis "je t'aime".
 

 



8
 

 

Les Amours De Journaux
Salvatore Adamo
(previous registration: 45 tour, 7, EP - 11/'68 France Edition)

 

 



9
 

 

   
Le Taureau Et l'Enfant
even in:  de.
Salvatore Adamo

Le sable est un grand lit de feu
Le soleil joue les picadors
L'enfant somnole bienheureux
Le taureau cueille un bouton d'or

Il est midi, l'arène est vide
Vide de gloire, vide de sang
Y a juste un p'tit taureau timide
Qui fait de l'ombre à un enfant

La foule crie, l'enfant est debout
Tout nu, tout seul devant la mort
Le taureau croule à ses genoux
C'est le plus grand des matadors

Au bout d'un rêve triomphant
Est né le prince des arènes,
Pour ne pas réveiller l'enfant
Le taureau retient son haleine

Cent fois l'enfant tue le taureau
Et le taureau aime l'enfant
Le taureau berce son bourreau
Les taureaux ne sont pas méfiants

La foule crie, l'enfant est debout
Tout nu, tout seul devant la mort
Le taureau croule à ses genoux
C'est le plus grand des matadors

Ivre de sang, la foule exulte
Si fort qu'elle réveille l'enfant
Son rêve meurt dans le tumulte
Comme un soleil dans le néant

Tout souriant, l'enfant se lève
Mon Dieu, mon Dieu, que c'était beau!
Mais le taureau devine son rêve
Y a-t-il des larmes de taureau?

Le soleil meurt, couleur de sang
Et sombre dans le ciel livide
Devant un p'tit taureau timide,
Un homme a tué un enfant.
 

 



10
 

 

   
Pauvre Verlaine
Salvatore Adamo
(previous registration: 45 tour, 7, EP - 11/'68 France Edition)

 

 



11
 

 

   
La Vieille, l'Idole Et Les Oiseaux
even in:  de.
Salvatore Adamo

Flanqué de reporters, photographes et gorilles
Je paradais très fier au Jardins des Tuileries
Assise sur un banc une vieille en haillons
Donnait de son pain blanc à des oiseaux gloutons
Ah! Dit le photographe quel merveilleux tableau
Approches-toi mais fais gaffe n'effraies pas les oiseaux
Je m'approchai du banc mais les petits pierrots
Ça posent pas gentiment ça s'envolent aussitôt

Pardonnez-moi madame
Je ne suis qu'une pauvre idole
Et j'ai vendu mon âme
À la gloire frivole
Je dois vous déranger pour la photographie
Je dois vous demander un peu de votre mie
Les oiseaux reviendrons se poseront sur ma main
Et ce sera tout bon pour "Salut les Copains"

Monsieur détrompez-vous ça fait dix ans que je viens
Les oiseaux sont pas fous ils me connaissent bien
Ils m'appellent nono, ils mangent dans ma main
Mais n'iraient pas chez vous au comble de leur faim
La veille bon gré mal gré me donna de son pain
J'étais pas rassuré quand je tendis la main
Pardonnez-moi madame

Attirés par le ventre les petits cabotins
S'alignèrent comme des chancres attendant le festin
Oui les petits oiseaux revinrent tout confiants
Certains faisaient le beau pour passer en gros plan
La veille s'est levé a prit son baluchon
Puis elle s'est retourné et en baissant le front
Elle m'a regardé les larmes dans les yeux
Que l'on m'eut poignardé je m'en sentirais mieux
Et la veille meurtrie titubant pas-à-pas
A traîné ses guenilles du côté de l'Alma
Pardonnez-moi madame

Quand elle eut disparu le diable m'a crié
C'est toi qui l'a voulu c'est toi qui l'a poussé
À ce passer au cou le monde au bout d'une chaîne
Et à sauter de dégoût dans l'oubli de la Seine
Mais moi déchu, perdu, moi le briseur de rêve
Je me serai pendu c'est la mort la plus brève
J'ai couru comme un damné crachant sur le démon
Jusqu'à ce que je distingue une ombre sous le pont
Et au bord de la Seine de joie j'ai fais des bons
Car la veille, sereine, causait aux petits poissons.
 

 



12
 

 

   
F... Comme Femme
Salvatore Adamo
(previous registration: 45 tour, 7, EP - 08/'68 France Edition)

 

 


   Home



*

Salvatore ADAMO

Album Live - Olympia '69 -
France Edition - 01/1969

Testi. Lyrics. Paroles. Songtext. Letras - for personal use only

Copyright "Tonight Music"

*

WebSite: ADAMO in Italiano by Davide Costa © 1999-2018