Salvatore ADAMO

Album Studio

L'amour n'a jamais tort

* © "Tonight Music"


   
   


   
  1
Chantez
Salvatore Adamo

J'ai regardé la misère sans pouvoir la soulager
Et la haine sans pouvoir la raisonner
J'ai regardé l'horreur sans pouvoir la retoucher
Et la mort en m'accrochant à ma vie.

Aujourd'hui je vous l'avoue
Je me regarde et je ne sais plus qui je suis
Vais-je encore faire le coup
Du p'tit chanteur qui se rêve la vie ?
Me voici !

Chantez, chantez l'amour, chantez
Pour celui qui n'en veut pas
Chantez un jour vous l'entendrez
Avec nous il chantera

Mais je n'ai que deux yeux
Deux oreilles et mes mains
Et ma voix pour crier au fou
Je n' peux rien faire de mieux
Que d'chanter mon refrain
Toujours enfoncer le même clou
Je n' peux rien faire de mieux
Que rêver pour demain
Pour qu’il soit enfin au rendez-vous

Chantez, chantez l'amour, chantez
Et le monde s’aimera

J'ai pleuré, tout comme vous,
Pour l'ésprit de liberté
Abattu comme un aigle en plein vol
Mai je veux penser malgré tout,
Qu'aucun Dieu n'a demandé
Que l'on tue pour prêcher sa parole

Il n'y a qu'un seul chemin,
Un seul fil pour tisser nos jours
Et quitte a forcer le destin,
Il nous faudra passer par l'amour
Oui l'amour

Chantez, chantez l'amour, chantez
Pour celui qui n'en veut pas
Chantez un jour vous l'entendrez
Avec nous il chantera

Mais je n'ai que deux yeux
Deux oreilles et mes mains
Et ma voix pour crier au fou

Tout ce que je sais vraiment
N’est rien plus qu’évident
Et pardon si j’insiste encore
Je reprends ma chanson
Et je monte le son
Pour la crier encore plus fort

Chantez, chantez l'amour, chantez
Pour celui qui n'en veut pas
Chantez un jour vous l'entendrez
Avec nous il chantera

Chantez, chantez l'amour, chantez
Pour celui qui n'en veut pas
Chantez un jour vous l'entendrez
Avec nous il chantera.
 
 
 
 
   
  2 Ho'oponopono
Salvatore Adamo

Ho o o oponopono !

Faut pas partir au travail
En pensant qu’ les trains déraillent
Ou alors prends ton vélo,
T’arriveras bien assez tôt

Redresse bien tes pensées,
Pointe-les droit vers le soleil
Et laisse tomber l’idée
Que la moindre erreur se paye

Ferme la porte à ces peurs
Qui te font mal aux entrailles
Celles qui se traînent en longueur
Depuis d’antiques batailles
Et dis-toi...

Ho o o oponopono, ho o o oponopono !
Ho o o oponopono, ho o o oponopono !
Chasse l’idée du malheur loin de toi
Et laisse entrer l’amour et la joie
Rassure-toi, tout le monde t’aime

Oublie ces pensées qui grouillent en toi
Qui ne te laissent pas le choix
Il est en toi, le problème
Ho ho ho oponopono, ho o o oponopono !
Ho ho ho oponopono, ho o o oponopono !

Bien sûr on n’a pas le bouton
Pour arrêter leurs menaces
Et encore moins le savon
Pour laver toutes leurs traces

Toutes ces idées noires devant nos yeux
Qui prennent toute la place
Et qui nous cachent le ciel bleu
Et tous les rêves qui passent

Ho o o oponopono, ho o o oponopono !
Ho o o oponopono, ho o o oponopono !
Mets du soleil dans tous tes mots
Tu oublieras qu’ tu as mal au dos
Plus d’importance
Tu vois, tu danses

Chasse l’idée du malheur loin de toi
Tourne-toi vers l’amour et la joie
Souviens-toi et dis-toi
Ho o o oponopono, ho o o oponopono !
Ho o o oponopono, ho o o oponopono !

Ho o o oponopono.

 
 
 
 
   
  3 Et pourtant elle m'aime
Salvatore Adamo

Elle aime pas le soleil elle aime pas la mer
Les hommes qui lui sourient lui tapent sur les nerfs
Elle aime pas l’clair de lune ça lui donne des boutons
J’suis tombé sur la soeur du Schtroumpf grognon

Elle aime pas les voyous,
Les frimeurs, les menteurs
Elle aime par dessus tout
Les héros au grand cœur

Et pourtant, pourtant elle m’aime
Tous les goûts sont dans la nature
j’ai ce privilège extrême
J’ai rien fait pour, je vous le jure
Pour lui plaire je n’ai qu’à être moi-même
Mon nez au milieu d’ma figure
Je suis son sucre dans son café crème
Je suis sa chose, sa créature

Elle aime pas les bijoux,
Ni diamants, ni saphirs
Heureusement, entre nous,
J’peux pas lui en offrir

Elle aime pas les mots doux
Ça la fait rougir
Les petits bisous dans le cou
La font frémir

Elle aime pas le bonheur
Je crois qu’elle en a peur
Elle aime pas s’attacher
Elle préfère griffer

Et pourtant, pourtant elle m’aime
Tous les goûts sont dans la nature
j’ai ce privilège extrême
J’ai rien fait pour, je vous le jure
Pour lui plaire je n’ai qu’à être moi-même
Mon nez au milieu d’ma figure
Je suis son sucre dans son café crème
Je suis sa chose, sa créature

Meme si elle ronchonne à chaque instant
Qu’elle m’appelle en me maudissant
C’était couru, évidemment, je l’aime,
je l’aime

Et pourtant, pourtant elle m’aime
Tous les goûts sont dans la nature
Et pourtant, pourtant elle m’aime
Tous les goûts sont dans la nature
Tous les goûts sont dans la nature
Tous les goûts sont dans la nature.
 
 
 
 
   
  4 Ô Femme
Salvatore Adamo

Ô Femme je te le dis simplement
Comme une prière en passant
Je voudrais être ton égal
Ô Femme tu as beau te dire sans défense
Ta force est vraiment immense
Malgré ton coeur en cristal

Ô Femme nous savons nos différences
Mais tu as tort quand tu penses
Que je suis moi fragile que toi

Pourquoi d'où te viens cette idée
Crois moi voici ma vérité

Ô Femme je te porte en moi
En tendresse que cachent les hommes
En larmes en faiblesse parfois
En peur que jamais ils ne nomment

La nature et ses lois
Et tout ce q'elles décrètent
Me veulent plus fort que toi
Permets que je t'arrête
Toi tu donnes la vie
En toi Dieu se reflète
Moi je suis tout petit
C'est moi qui suis en dette

Ô Femme je te porte en moi
Tu vis en moi

Ô Femme je te le dis sans façon
Sans les sanglots des violons
Je voudrais être ton égal
Ô Femme tu as parfois les silences
Qui cachent les apparences
Mais tu mènes le bal

C'est vrai tu as tant de choses à m'apprendre
Pourtant j'aimerais te faire comprendre

Ô Femme je te porte en moi
Je suis le fruit de ton amour
Et je ne suis fort que par toi
Par toi qui m'as donné le jour

J'aimerais tant ressentir
Ta douleur des reliques
Quand tu crées l'avenir
En un moment magique

Ô Femme je te porte en moi
Tu vis en moi
.
 
 
 
   
  5 Lola & Bruno
Salvatore Adamo

Lola a épousé Bruno
Parc'qu'il dansait bien le rock
Au camping des flots
Bruno a épousé Lola
Pour ses supers lolos
Et son p'tit air à Bardot

Marie a dit oui à son psy
Même si sur son divan
Elle pleurait pour Alex
Le psy qui est un homme exquis
L'a épousée en blanc
Dans une robe en kleenex

Aussi haut que le bonheur se perche
Tu trouveras ce que tu cherches
Aussi long que le chemin te semble
Pour que deux coeurs se rassemblent

Refrain:
L'amour est le plus fort
L'amour est le plus fort
L'amour n'a jamais tort
L'amour est le trésor


François a épousé Lucien
Parc'qu'il avait besoin
D'un bon électricien
Lucien a trouvé chez François
Le petit je ne sais quoi
Qui défie toutes les lois

Fanny qui n'aime que le trombone
A craqué pour Ramon
Qui lui jouait du violon
Ramon qui en fait toujours des tonnes
A, tellement il se donne
Mis l'feu aux partitions

Refrain:
L'amour est le plus fort
L'amour est le plus fort
L'amour n'a jamais tort
L'amour est le trésor


Freddy, Freddy.
A flashé sur Maïté
Qui n'y voit qu'à moitié
C'qui arrange bien Freddy
Maïté, Maïté
Bien sur lui a dit oui
Parce c'qui est dit est dit
Surtout dans le non-dit

Rachel a l'béguin pour Abdel
Et ses cornes de gazelles
Qu'il lui offre au marché
Abdel lui trouve Laurine très belle
puisqu'elle leur donne des ailes
Et qu'ils peuvent s'envoler

Et toi tu es tombé sur moi
Moi qui f'sait bien le poids
Puisque je suis marteau
De toi qui me met tout en joie
Et dès que je te vois
J'frissone de toute ma peau

Aussi haut que le bonheur se perche
Tu trouveras ce que tu cherches
Aussi long que le chemin te semble
Pour que deux coeurs se rassemblent

Refrain:
L'amour est le plus fort
L'amour est le plus fort
L'amour n'a jamais tort
L'amour est le trésor
L'amour est le plus fort.

 
 
 
 
   
  6 Point par point
Salvatore Adamo

Accorde-moi le temps
D’une dernière mise au point
Pour ne pas mourir idiot
Je resterai charmant
Même si en cas de besoin
J’aurai mes gros sabots
Tu sais parfois trop c’est trop

C’est la vie c’est comme ça
C’était tes derniers mots
La vie a toujours bon dos
Je n’comprends toujours pas
Comment tu vis sans moi
Moi qui suis toujours accro
Qui t’ai toujours dans la peau

Seul dans le noir
Je cherche encore l’espoir

Point par point
Au fil de notre histoire
Point par point
Je fouille ma mémoire
Je cherche un regard
Un geste ou un mot
Qui sans le savoir
A pu causer l’accroc

A vouloir t’épater
T’en mettre plein la vue
C’est à trop t’aimer
Que je t’aurai perdue
Point par point
Point par point

C’est au point de départ
Que je veux revenir
Etait-ce le soleil ?
Ou l’or de ton regard
Qui a dû m’éblouir
Promettant des merveilles
Mais qu’il est dur le réveil

Et c’est ton point final
Si classique et banal
Le point de non-retour
Qui aujourd’hui me fait mal
Et la question fatale
Où est passé tout l’amour ?

L’amour c’était cousu de fil blanc
Ah ! L’amour ! mais j’y croyais vraiment

Point par point
Je découds notre histoire
Point par point
Je détisse ma mémoire

Je cherche un regard
Un geste ou un mot
Qui sans le savoir
A pu causer l’accroc
A vouloir t’épater
T’en mettre plein la vue
C’est à trop t’aimer
Que je t’aurai perdue

Point par point
Je découds notre histoire
Point par point
Je détisse ma mémoire
Point par point
Point par point.
 
 
 
 
   
  7 De père à fille
Salvatore Adamo
Duo with: Joyce Jonathan

(S)
De père à fille soyons bien clairs
Ton amoureux m'tape sur les nerfs
C'est fou ce qu'il peut faire vieux jeu
Avec ses Permettez Monsieur

(J)
D'la fille au père mon très cher père
Je crois que tu devras t'y faire
C'est mon mec et je l'aime comme ça
Même s'il ne te ressemble pas

(S)
J'ai appris qu'il est musicien
Autrement dit un bon à rien
(J)
Oui papa j'aime un saltimbanque
Qui aura jamais un sou en banque

Toi tu as trimé toute ta vie
Pour payer tes meubles à crédit
(S)
Oui mais au moins ils sont à nous
Et ils tiennent encore bien le coup
(J)
Comme ton mariage avec maman
Qui a pris l'eau au bout d'cinq ans
(S)
De père à fille je t'interdis
D'ramener ta mère sur le tapis

Refrain:
(S-J)
Du père à la fille!
De la fille au père!
Y a parfois de l'orage dans l'air!
L'éternel défi, la guerre des nerfs
D'où tu tiens ton sale caractère!
Du père à la fille! De la fille au père!
Pas si évident le bras de fer

(S)
Ma p'tite chérie,
(J)
Mon p'tit papa!
(S-J)
On en rit et on s'tend les bras!

(S)
De père à fille je te le dis
Ce garçon n'est même pas gentil
Il entre, il nous regarde à peine
On dirait toujours qu'on le gêne

(J)
Il a plein d'amour dans le cœur
Mais il n'en parle pas au vingt heures
(S)
Normal avec son filet de voix
On tend l'oreille on l'entend pas

(J)
Il t'a confié aimer Schumann
Tu as dit qu'tu préférais Zidane
(S)
D'accord j'l'emmènerai pas au stade
Mais ça l'f'ra pas monter en grade

Refrain:
(S-J)
Du père à la fille!
De la fille au père!
Y a parfois de l'orage dans l'air!
L'éternel défi, la guerre des nerfs
D'où tu tiens ton sale caractère!

(J)
Papa j'ai du nouveau pour toi
Tiens écoute ça, t'en reviendras pas
J'crois qu'il a décroché l'gros lot
V'là qu'il passe sur toutes les radios

(S)
De père à fille j'te l'avais dit
Mon futur gendre est un génie
J'ai toujours su qu'j'avais du flair
Mais là c'est extraordinaire
Je n'aurais pas pu rêver mieux
Pour ma fille prunelle de mes yeux

Refrain:
(S-J)
Du père à la fille!
De la fille au père!
Y a parfois de l'orage dans l'air!
L'éternel défi, la guerre des nerfs
D'où tu tiens ton sale caractère!

 
 
 
   
  8 Les jours passent
Salvatore Adamo

Les jours passent, certains volent
Certains fleurissent de tes sourires
D’autres se traînent et se désolent
De n’avoir plus rien à offrir

Les jours passent, certains volent
D’autres oublient même de finir
Allumant des promesses folles
Qu’il faudra tenir ou mourir

En coulant avec les gondoles
Dans Venise qui s’enlise
Ou rentrer dans nos mégapoles
Histoire de sauver la mise

Les jours passent, certains volent
Ceux que l’on vit les yeux dans les yeux
Quand tout est dit sans paroles
Ah les jours heureux

Les jours passent, certains chantent
Quand nous rions en voyant qu’il pleut
Et qu’après la longue attente
Nous revoilà nous deux

Les jours passent, certains volent
Les jours d’amour, bien trop courts

Les jours passent, certains sombrent
Aux récifs des malentendus
Et nous laissent en décombres
Corps et âme perdus

Les jours passent, et s’affolent
Quand la magie ne répond plus
Quand la vie se traîne et s’étiole
Jusqu’à nous porter disparus

Certains ont un souffle léger
Juste un poème qu’on déclame
Et même s’ils ne font que passer
Ils laissent le soleil dans l’âme

Les jours passent, certains volent
Les jours d’amour, bien trop courts

Les jours passent, certains volent
Ceux que l’on vit les yeux dans les yeux
Quand tout est dit sans paroles
Ah les jours heureux

Les jours passent, certains chantent
Quand nous rions en voyant qu’il pleut
Et qu’après la longue attente
Nous revoilà nous deux.
 
 
 
   
  9 Des mots dans le vent
Salvatore Adamo

Que puis-je encore dire au vent?
Il m’a connu délirant
En mots d’amour tant et tant
Le vent

Que dois-je dire à la mer?
Quand elle me voit solitaire
Elle était dans tes yeux clairs
La mer

A-t-on lu toutes mes prières?
Dans des bouteilles de misère
Échouées sur le sable clair
Désert

Que puis-je encore dire au temps?
Ah le bel indifférent
Qui laisse mourir les serments...
Le temps

Il s’égrénait doucement
Je rêvais en l’ignorant
Oui mais tout en me berçant
Le temps

A tout couvert de poussière
À chaque étoile qui se perd
Il m’a laissé en jachère
J’attends

De voir fleurir au désert
Des roses et des primevères
Dans les chansons lalalère
Dans l’air

Et tous ces mots sur ma vie
En lettres d’or ou de suie
Peut-être l’ai-je trahie?
Ma vie

Et tous ces mots aux absents
Qui résonnent dans la maison vide
Où j’ai vécu chrysalide
Avant

Mais je garde un cahier d’enfant
Une plume d’engoulevent
L’encre du soleil levant
D’avant

Avant quand je rêvais en bleu
Avant quand j’avais le feu
Et le bonheur dans les yeux
Avant

J’en ai quelques gouttes encore
Pour quelques mots sur l’aurore
Où tu reviendras à bord
À bord...

Que puis-je encore dire au vent?
Il m’a connu délirant
En mots d’amour tant et tant
Le vent

Que dois-je dire à la mer?
Quand elle me voit solitaire
Elle était dans tes yeux clairs
La mer.
 
 
 
   
  10 Je viens de plus loin
Salvatore Adamo

Dis pourquoi tu me réveilles
J’étais si bien dans mon rêve
La terre tournera pareil
Que je m’endorme ou que je me lève

Dis pourquoi tu me bouscules
Je ne vais pas changer le monde
J’étais si bien dans ma bulle
J’ai perdu ma longueur d’onde

Quel gâchis, j’en suis malade
Me presser, en avant toutes !
Pour retrouver les brimades
Les bouchons sur l’autoroute

Moi je viens de plus loin
Que cette vie de rien
Moi je viens de plus loin
De beaucoup plus loin,
De tellement plus loin

J’ai sauté de lune en lune
Sur la crinière des comètes
J’ai croisé dans la nuit brune
Des jongleurs et des poètes

Qui soufflaient sur les étoiles
À s’en prendre plein les yeux
Découvrant des cathédrales
D’amétystes et de diamants bleus

J’ai entendu des musiques
Qui montaient du cœur du monde
Et s’envolaient magnifiques
Dans l’immensité profonde

Moi je viens de plus loin
Que cette vie de rien
Moi je viens d’un ailleurs
Loin de ce monde sans cœur

Dis pourquoi tu insistes encore ?
Je veux quitter la galère
Pour aller où je l’ignore
Mais que ce soit loin de la terre

En suivant le fil des âges
Je vais remonter le temps
Et tout au bout du voyage
Je toucherai le firmament

Car moi je viens de plus loin
Que cette vie de rien
Moi je viens de plus loin
De beaucoup plus loin,
de tellement plus loin

Nous venons de plus loin
Que cette vie de rien
Nous venons de plus loin
De beaucoup plus loin,
De tellement plus loin.
 
 
 
   
  11 Muvaise nuit a deman
Salvatore Adamo

Dors ma princesse d'amour
D'un jour mais pas toujours
Ca je l'ai bien compris
Dors ma cruelle douceur
Ton cuteau dans mon coeur
A tout jamais meurtri

Dors ma promesse de ciel
Ma manteuse sincère
Ma passeuse d'enfer
Dors tu es comme le soleil
Tu prometsdes merveilles
Mais tu m'laisses en hiver

Mauvaise nuit ! A demain
Que le diable t'emporte
J'attendrai le matin
Et comme je n'suis pas chien
Je t'ouvrirai ma porte
Mauvaise nuit à demain
Tu m'diras que tu m'aimes
De ton p'tit air lointain
Dans un drole de parfum
Mais j'te croirai quand meme

Dors du someil de l'infame
Qui a soufflé mon ame
Comme un cierge qu'on éteint
Dors dans les bras dont tu reves
Dors pendant que j'en creve
Innocente catin

Dors ma divine racaille
Ma blessure, ma faille
Je veillerai en vain
Dors et passe-moi les détails
Je n'étais qu'un feu de paille
Je brulerai jusqu'à ma fin

Dors, mon vénéneux désir
Tu m'as poussé au pire
Aimer celle qui me détruit
Dors je ne vais pas en mourir
J'ai cloué ton sourire
Aux parois de mes nuits

Muvaise nuit à demain
A mon tour d'etre sincère
J'te souhaite toutes les misères
Tous les maux de la terre
Et des cauchemars sans fin

Mauvaise nuit à demain
Que le diable t'emporte
J'attendrai le matin
Et comme je n'suis pas chien
Je t'ouvrirai ma porte.
 
 
 
   
  12 Revenons
Salvatore Adamo

J'ai bien eu ton message
Tu rentres très tard
Tu es perdue dans tes bilans
C'est triste et c'est dommage
Mais cruel hasard
Je devais en faire tout autant

Mais j'ai eu le courage
De dire à qui de droit
Que nos vie sont en cage
En CV entre leurs doigts
Que nous avons des voyages
Inscrits au firmament
Et des pages et des pages
De rêves en suspend

Revenons, mon amour, revenons
À ces choses qui n'ont d'importance
Qu'aux seuls yeux des amants
Et leur trésor délirant d'insouciance
Revenons nuit et jour, revenons
À ces liens sans poids sur la balance
À ces fleurs de printemps
Que l'on cueille en passant
Par la chance

Et le temps qui nous nargue
Qui file et s'accélère
Emportant nos illusions d'hier
Tout s'emballe et nous largue
Nous oblige à nous taire
De nous, je ne donnai plus cher

Mais je leur ai dit l'angoisse
De voir venir demain
Quand déjà on se noie au présent
Je leur ai dit l'espace
Réduit à peau d'chagrin
Et la vie, et l'amour, simplement
Et ils ont compris maintenant

Revenons, mon amour, revenons
À ces choses qui n'ont d'importance
Qu'aux seuls yeux des amants
Et leur trésor délirant d'insouciance
Revenons nuit et jour, revenons
À ces liens sans poids sur la balance
À ces fleurs de printemps
Que l'on cueille en passant
Par la chance
Par la chance.
 
 
 
   
  13 Je mets des bémols
Salvatore Adamo

Est-ce le privilège de’âge
J’ai trouvé un nouveau passe-temps
Un jeu moins innocent que sage
Qui m’évite bien des embêtements
Je relis à tous les marque-pages
Le livre de ma folle vie
Et après tant de surmenage
Tant de paris, tant de défis

J’imagine que je lève le pied
Et puis mon verre à ma santé
Que je vais me la jouer cool,
Poupoule.
Et je rêve que je vais vivre peinard
Sans devoir décrocher la lune
Et avant qu’il ne soit trop tard
Faire de mon temps ma vraie fortune

Je mets des bémols, je mets des bémols
Je mets des bémols partout
Tous mes envols, tous mes ras-le-bols
Un petit bémol tout doux.

Ne plus me perdre en faux espoirs
Ni en complaintes ni en regrets
Je voudrais m’endormir le soir
Sans me réveiller deux heures après

Je mets un bémol à tout ce que je pense
A mes silences, à mes souffrances
Et je me fiche d’être le plus fort
Et même parfois j’admets que j’ai tort

Je mets des bémols à tout ce qui crie
A tout ce qui brille et qui me flatte
Je fais gaffe avant que la baudruche éclate
Aux compliments et aux louanges
Je réponds que je ne suis pas un ange
Et même des fois, c’est vrai, j’y gagne au change

Je mets des bémols, je mets des bémols
Je mets des bémols partout
Tous mes envols, tous mes ras-le-bols
Un petit bémol tout doux.

Je mets des bémols en abondance
Des deux côtés de la balance
Mais je voudrais pas plomber l’ambiance
Alors pour mieux vous mettre à l’aise
En ce qui concerne la chose
Je vous le dis, et qu’à nul n’en déplaise

Je mets des dièses, Je mets des dièses
Mais je mets un bémol un beau bémol
Un grand bémol...à mes dièses.
 
 
 
   
   

   






 Home

* Salvatore ADAMO

Album Studio -
L'amour n'a jamais tort - France Edition - 02/2016

Testi. Lyrics. Paroles. Songtext. Letras - for personal use only

Copyright "Tonight Music"


 

 WebSite: ADAMO in Italiano by Davide Costa © 1999-2018